La maison des familles a une histoire

 

Cette maison était auparavant la maison de l'école maternelle du quartier. Les locaux de l'école ont été attribués au secteur d'animation de rue en 1998. Au fil du temps et des besoins du quartier, les bâtiments sont devenus un centre de loisirs. En 2000 la maison, elle, a été investi par le pôle pré adolescents-adolescents. Les jeunes du quartier sont mobilisés pour investir les lieux, ils aménagent le local avec l'aide des animateurs. Progressivement, ce lieu est également fréquenté par les familles de ces jeunes. En 2006, la création d'un four à pain par les adolescents et leurs familles, ainsi que l'aménagement de 4 parcelles de jardin, ont permis à ce lieu d'évoluer vers l'ensemble des habitants du quartier. Au fur et à mesure du temps, les jeunes ont déserté ce lieu pour laisser place aux familles de jardiniers. Les jardins ont progressivement pris de l'ampleur et apparaissent les jardins collectifs. De plus en plus de familles du quartiers investissent ce lieu qui devient un endroit de rencontre, d'échange et de convivialité autour de repas partagés.

 

Depuis plus de 2 ans, ce local pour adolescents est devenu « la maison des familles ».

 

Actuellement, le lieu accueille toutes les familles du quartiers qui souhaitent s'y rendre. Les raisons de leur venue sont très variées : jardins, utilisation du four à pain, accès au garage qui sert d'atelier menuiserie, équipement de la maison qui permet d'établir des ateliers cuisine, etc. Une pièce de la maison est réservée aux enfants telle une salle de jeux, et ils disposent aussi de leur propre extérieur avec un coin aménagé avec une cabane et un bac à sable. La maison des familles évolue en permanence par l'investigation des familles, leurs propositions, leurs envies, leurs besoins ....

 

Elle est également ouverte à l'école, qui possède une parcelle de jardin et qui peut accéder au four à pain librement ; aux associations qui peuvent organiser des repas partagés ; aux autres quartiers qui voudraient échanger un savoir-faire et des compétences.


Les passerelles

 

Elles consistent à mélanger tous les publics qui fréquentent le Centre d'animation. Les enfants de 2 à 10 ans, les ados et les familles.

 

Tous les mercredis des vacances d'été, la ville de Caen met à disposition des bus gratuits afin de permettre aux enfants de sortir. Une quinzaine de places sont laissées aux familles qui souhaitent en bénéficier. Cette année, les bus ont conduit tout le monde à plusieurs endroits dont :

 

Le centre aquatique de Falaise

La ferme de Mézidon

La Roche d'Oëtre

La forêt de Grimbosq

A pas d'ânes

Le viaduc de la Souleuvre

 

Le dernier jour de juillet et août, le Centre d'animation organise un grand jeu et invite les familles à venir jouer avec eux.

 

Un atelier pâte fimo avec les ados a été également mis en place sous les conseils très pros de leur animateur Fred.

 

Réalisations en pâte fimo
Réalisations en pâte fimo

Les départs "Familles en vacances"

 

Du 1er au 8 août 2015, le Centre d'animation a mis en place un départ "familles en vacances" à Sillé le Guillaume dans la Sarthe, en camping dans des roulottes. Six familles ont pu bénéficier de ce départ. Pour réaliser ce projet, une participation financière a été est demandée aux familles, de l'auto-financement a été mis en place. Un grand investissement est pris en charge par le Centre d'animation (aussi bien matériel, que financier ou personnel).

 

Gloria et Laurent , animateurs sociaux du Calvaire Saint-Pierre, se joignent à ce séjour.

 

Pendant deux ans, les familles ont pu aller en Bretagne, la 1ère année en yourtes, la 2ème en tentes. Avant d'envisager un départ à la semaine, plusieurs week-end en gîtes ont eu lieu ainsi qu'un départ de 3 jours à la ferme d'Escures.


La journée troc

 

Le mercredi 20 mai 2015, à la Maison des familles, nous avons organisé un troc de vêtements. Nous nous sommes installés sur la terrasse pour le déballage, et livrés au jeu des essayages, des conseils de mode, du défilé. Tout ceci autour d'un café sous un beau soleil.

 

Le but de cette journée était de développer la solidarité entre nous et ainsi nous permettre de renouveler nos garde-robes. Nous avons décidé d'en refaire d'autres, en espérant y intégrer de nouvelles personnes.